Pourquoi les oeufs sont-ils vendus par 6 ou 12 ?

La question

Vous connaissez sûrement ce paradoxe aussi célèbre qu'inutile: Qui de l'œuf ou de la poule est venu le premier? Dans cet article nous ne couperons pas les cheveux en quatre, mais chercherons plutôt à savoir pourquoi grouper les œufs par six ou douze. La question existentielle du jour porte en effet sur ce terrible constat, les œufs se vendent par douzaine ou demi-douzaine. Pourquoi?
oeufs

La réponse

'L'homme est un animal social et raisonnable', c'est du moins ce que pense Aristote, et force est de constater que l'homme se groupe rapidement avec un conjoint pour former une famille. Célibataire, en couple, avec un ou deux enfants, nous mangeons tous de temps à autre des œufs, en omelette ou avec nos épinards: chaque consommateur nécessite donc un nombre d'œuf en accord avec son besoin.
 
Pour répondre à la problématique du nombre d'œufs nécessaire, et pour pondérer (=concilier) cela avec les contraintes du conditionnement, les fabricants ont dû trouver une astuce: impossible en effet de multiplier les formats et de proposer les œufs à l'unité, par boîte de deux, boîte de trois, boîtes de quatre, etc... La solution? Trouver un nombre relativement petit pour que tous les œufs puissent être consommés dans un délai raisonnable en accord avec leur durée de fraicheur, mais qui puisse satisfaire tout le monde à la fois.
 
Ce chiffre magique? Le six pardi! Ce nombre possède en effet un maximum de diviseurs: 1,2,3 et 6. Toutes les combinaisons sont possibles tout en évitant de laisser un œuf de trop que la ménagère ne pourra partager entre tous ses convives. La boîte de six devient alors l'alternative logique au problème, tout comme sa grande soeur la douzaine pour les familles nombreuses ou les gros consommateurs. Notons qu'il existe aussi -bien que moins courante- les boîtes de quatre œufs: là aussi un nombre pair pour des raisons de praticité.
 
En outre, comme les économistes le diront : l’agent économique rationnel fait ses choix à la marge.
Logo définition
L’agent économique rationnel fait ses choix à la marge.
Concrètement, cela signifie que si vous devez vous déplacer au marché pour un œuf, cela ne vous tentera pas, sauf si vous en avez vraiment besoin. A ce moment, l'utilité que vous en avez est supérieure pour vous au prix de revient de l'œuf (prix financier + effort de déplacement + ...).
Seulement voila, pour un moindre effort à l'utilité, vous pouvez en avoir deux. Bien-sûr vous payez les deux, mais vous ne vous déplacez qu'une fois: le prix de revient de l'œuf à l'unité est moindre. Ainsi de suite pour 3, 4, 5... jusqu'à ce que le jeu n'en vaille plus la chandelle. Il arrivera à un moment que le prix à l'unité de l'œuf dépassera l'utilité que vous en avez: acheter 40 œufs d'un coup -si vous ne les mangez pas- ne servira à rien, ils vont se périmer. Le conditionnement (la quantité par laquelle ils sont vendus) doit tenir compte de cela et satisfaire tout le monde.
 
Pour ajouter un petit supplément de culture générale, rappelons que le suffixe français -ain -aine dérivé du latin -ana -anus permet de grouper des choses par quantité:
- le quatrain devient un ensemble de quatre vers formant une strophe.
- la semaine devient un groupement de sept jours.
- la quinzaine devint un groupement de quinze jours.
- les dizaines, vingtaines, trentaine, ... , centaines des groupements de multiples de dix.
 
En résumé...
 
Les œufs sont vendus par 6 ou 12 car ce nombre présente deux avantages. D'une part le chiffre 6 ou 12 a un nombre important de diviseurs ce qui permet de satisfaire les familles de deux, trois, quatre, six, sans laisser d'œuf orphelin. D'autre part, vendre les œufs par 6 ou 12 correspond à ce que l'acheteur moyen peut consommer dans un délai raisonnable pour que cela vaille le coup pour lui de les acheter: moins, il lui en faudrait plus, plus il ne pourrait tous les consommer.
 
Lien retour vers la boite à Pourquoi
Votre note : Aucun(e) Moyenne : 4 (7 votes)

Commentaires

Utilisateur non enregistré
Portrait de Miroslav
Bonjour,
 
Non ce n'est pas le cas!! Il fallait juste comprendre qu'il est possible d'utiliser quatre oeufs tout en laissant un nombre pair d'oeufs dans la boîte. Les recettes utilisent en effet majoritairement un nombre pair d'oeufs.
 
Le passage qui a conduit à votre remarque a été modifié pour être plus compréhensible.
 
Merci et à bientôt au Café des Axiomes!

To the engineer, the world is a toy box full of suboptimized and feature-poor toys. (Adams Scott)
www.axiomcafe.fr

Utilisateur non enregistré

Je pense que vous vous trompez, les oeufs étaient vendu par 12 avant que les marchants les mettent dans des boites.

Portrait de Miroslav
Bonjour!
 
Même avant que les oeufs ne soit mis en boîte, il fallait bien choisir un nombre d'oeufs à vendre en pack: cela tiens de l'explication plus haut: 6 ou 12 sont les chiffres les plus avantageux.
Allez une petite phrase d'éco: l’agent économique rationnel fait ses choix à la marge.
 
Concrètement, cela signifie que si vous vous déplassez au marché pour un oeuf, ça ne vous tentera pas sauf si vous en avez vraiment besoin. A ce moment l'utilité que vous en avez est supérieur pour vous au prix de revient de l'oeufs (prix financier+effort de déplacement...).
Oui mais voila, pour un moindre effort à l'utilité, vous pouvez en avoir deux: OK vous payez les deux, mais vous ne vous déplacez qu'une fois.
Et ainsi de suite pour 3, 4, 5... jusqu'à ce que le jeu n'en valent plus la chandelle: le prix à l'unité de l'oeuf dépassera l'utilité que vous en avez: acheter 40 oeufs d'un coup si vous ne les mangez pas ne servira à rien, ils vont se périmer.
 
Bref, au final on retombe sur la même raison qu'expliquée dans l'article: le conditionnement (conditionnement ne désigne pas forcément qu'ils sont mis en boîte, mais plutôt la quantité par laquelle ils sont vendus!).
 
En espérant vous avoir éclairé un peu plus
Miroslav

To the engineer, the world is a toy box full of suboptimized and feature-poor toys. (Adams Scott)
www.axiomcafe.fr

Utilisateur non enregistré

Je rejoins ton avis sur le point de division fort utile qui nous viens du système romain, et se trouve commun à beaucoup de culture basé sur le système lunaire, base 12 appelé duodécimal. (d’où le 1/2 douzaine)

Utilisateur non enregistré

Pourquoi vend-on les oeufs ou les huîtres par douzaines ?
» Histoire
C'est l'héritage d'unités de mesures du Moyen Age, qui utilisaient la base 12.
Longueur : pieds de 12 pouces ;
poids : livre de 12 onces ;
monnaies : sols à 12 deniers.
Aujourd'hui, la base décimale a remplacé la base 12.

Utilisateur non enregistré

Effectivement c'est parce qu'on fonctionnait en base 12. Mais pourquoi en base 12 ? (et pas 10, comme le nombre de doigts ?) c'est toujours une question de divisibilité. On peut prendre le quart, le tier, le 6eme etc...

Utilisateur non enregistré

Non la raison n'est pas à chercher dans la rationalité économique par rapport un arbitrage entre date limite de consommation de l'oeuf et effort pour aller l'acheter. Cela ne change pas grand chose d'acheter 5, 10 ou 20 oeufs plutôt que 6, 12 ou 24.
La réponse est comme le dit John a chercher dans l'histoire et dans la logique mathématique. C'est l'héritage de notre mode de structuration de pensée qui se basait sur 12.
Pourquoi ? Parce que un doigt = 3 phalanges, 4 doigts = une douzaine. Le pouce sert à compter en glissant sur les doigts. De l’autre main il lui reste à tendre un doigts à chaque douzaine que l'on souhaite acheter.
Pendant longtemps le système monétaire fonctionnait sur une base 12 (pour la raison qu’explique Bernard du comptage sur les phalanges). L’Angleterre a utilisé ce système très longtemps, jusque dans les années 1970, c’est pourquoi jusqu’à cette période, 1 livre ne valait pas 100 pennies comme aujourd’hui, mais 120 (sous l’ancien régime, en France, 1 livre = 12 sous = 240 deniers).

Pour comprendre pourquoi il y a 12 oeufs dans une boite, imaginons que 1 euro = 1 boite d'oeufs. Nos centimes (dont le nom devient impropre) sont les oeufs (ce sont donc des "douzimes" ou, comme jusqu'à la révolution, des "sous" !).
Il devient dès lors beaucoup plus facile (pour des questions pratiques de calculs) d’échanger des biens ou des services (des huitres, des cochons, des pots en terre, des heures de ménage…) par 1, 2, 3, 4, 6,12, 24, 60, 120…, que, comme aujourd'hui, par 1, 2, 3, 4, 5, 10, 20, 50, 100…
Imaginez en effet que, avant la Révolution française. Il est alors beaucoup plus simple de vendre les produits par douzaines plutôt que par dizaines. Essayez de faire les calculs, vous tomberez sur des divisions et multiplications ultra-compliquées (tout comme il était devenu ultra compliqué en Angleterre de s’y retrouver un système monétaire où 1 livre = 120 pennies alors que tout le monde structuraient sa pensée en dizaines.

Utilisateur non enregistré

A vrai dire, la base des boites de 6/12 se faisaient car les marchands comptaient avec leur pouce sur les 12 phallanges des 4 autres doigts, ça vient de là à la base.

Utilisateur non enregistré

A vrai dire, la base des boites de 6/12 se faisaient car les marchands comptaient avec leur pouce sur les 12 phallanges des 4 autres doigts, ça vient de là à la base.