Pourquoi fait-on des doigts d’honneur ?

La question

Vous en avez surement 'reçu' et surement 'fait' au moins dans votre jeunesse : le doigt d’honneur est un signe d'hostilité connu dans tout le monde occidental. Savez-vous quelle en est l'origine ?
 Doigt d'honneur

La réponse

La culture populaire a retenu l'origine de ce geste dans les guerres moyenâgeuse entre les français et les anglais. A cette époque, les anglais avaient inventé l’arc droit long dit longbow. Cet arc avait une telle puissance que les troupes anglaises possédaient là un avantage de taille contre la cavalerie française.
Pour contrer cet avantage, les français avaient pris l’habitude – pour la première fois dit-on lors de la bataille d’Azincourt en 1415 - de couper systématiquement l'index et le majeur des prisonniers anglais afin que ceux-ci ne puissent plus tirer à l'arc. Les techniques de tir utilisaient en effet ces deux doigts; index et majeur. On trouvait ainsi la technique méditerranéenne (trois doigts avec l'annulaire), la technique pincée ou encore celle dite mongol.
 
En signe de défiance, les archers anglais prirent donc l'habitude de commencer les batailles en exhibant leurs deux doigts index et majeur en signe de défiance. Ce serait là l'origine du doigt d’honneur qui continu d'être fait ainsi en Angleterre. Son nom dit 'd'honneur' se réfère alors à la provocation des anglais agitant leur doigt devant les français.
 
Parallèlement à ces faits historiques, il semblerait que le doigt d'honneur soit cependant apparu bien plus tôt, comme représentation phallique et métaphore d'une pénétration honteuse. Cette thèse est notamment soutenu dans Gesture : their origins and distribution de Desmond Morris où l'auteur indique que le digitus infamis ou digitus impudicus est présent dans la littérature Romaine Antique.
Ce doigt d'honneur signifiant : 'je t'em*****' proviendrait alors dans sa signification de l'attribut phallique qu'il représente et de son rapport au sodomite.
 
Voici à ce titre l'épigramme 28, extrait du second livre des épigrammes de Marcus Valerius Martialis, Ier siècle après JC :
Ris au nez de celui qui t’appelle un giton, Sextillus,  et présente lui le doigt du milieu, mais tu n’es ni giton, ni un autre amant ordinaire, et la bouche de la chaude Vitustilla ne te plaît pas. Non, je l’avoue, ces différents goûts ne sont pas les tiens. De quel goût es-tu donc, Sextillus ? Je ne sais ; mais tu n’ignores pas qu’il existe encore deux autres manières.
 
En résumé...
 
L'origine du doigt d'honneur semble remonter à la Grèce du Ier siècle ap. JC. Une épigramme de l'époque fait en effet référence à ce geste du doigt du milieu comme référence à la honte du sodomite et de la pénétration phallique.
Le geste fut cependant popularisé en Occident au Moyen-âge par la guerre entre les français et les anglais, notamment la bataille d'Azincourt en 1415. Les anglais avaient inventé l'arc long dont la puissance et la précision leur conférait un avantage certain sur la cavalerie française. Pour contrer cet avantage, les français décidèrent de couper systématiquement les index et majeurs de leur prisonniers anglais, leur empêchant ainsi d'utiliser un arc. Par signe de défiance et d'insulte, les anglais prirent alors l'habitude d'exhiber ces doigts aux français avant les batailles comme pour dire "Venez les chercher si vous l'osez".
 
Lien retour vers la boite à Pourquoi
Votre note : Aucun(e) Moyenne : 4.8 (4 votes)

Commentaires

Utilisateur non enregistré

Ce n'est pas plutôt les anglais qui coupaient les majeurs des gaulois??