Pourquoi dit-on "pour des prunes" ?

La question

"On a fait tout ca pour des prunes..." Autrement dit, pour rien ! Enfin si, pour des prunes... Mais pourquoi pas des pommes, des poires, des fraises ? La prune est-elle un fruit sans valeur ? D'ou vient donc cette expression ?
Logo Prunes

La réponse

Cette expression n'est pas une simple image ; elle fait bien référence à de vrais fruits, plus spécifiquement aux Prunes de Damas. Mais commençons par le commencement, et revenons pour cela longtemps en arrière dans le temps !
 
Au 12è siècle, Louis VII souhaite réaliser une croisade pour expier un pêché qui le tourmentait particulièrement : l'incendie d'une Eglise où des personnes s'étaient réfugiées. Cette croisade (la seconde de l'Histoire) est alors lancée par Bernard de Clervaux en 1146 : selon son discours, c'est la promesse de l'absolution absolue de tous les pêchés pour ceux qui y prendront part. Néanmoins, malgré les foules qui se mettent en route, tout ne se passe pas comme prévu...
Le 23 juillet 1148, ce qui reste de la foule de Croisés décide de monter un siège contre la ville de Damas, en Syrie. Ils arrivent par l'ouest de la ville, souhaitant profiter des vergers comme source d'approvisionnement. Optimistes, ils pensent en finir avec le siège très rapidement. Celui-ci ne durera en effet que 4 jours, mais pas du tout à l'honneur des Croisés : sous les jets continus de flèches, ils décideront de s'établir dans la plaine, moins fortifiée et protégée. Ils s'y trouvent rapidement harassés par le soleil, privés de vivres et d'eau,. C'est un véritable fiasco pour les assaillants qui décident de lever le siège le 28 juillet 1148.
Le siège de Damas est un nouvel échec de cette seconde croisade qui se finira sans aucun des résultats attendus... De ce siège passager, les croisés n'auront rapportés qu'une nouvelle variété de fruits, des petites prunes trouvées dans les vergers de la ville. Ils ne seront allés à Damas, en somme, "que pour des prunes": pour rien ou presque.
 
En résumé...
 
L'expression "pour des prunes" provient du siège de Damas en Syrie lors de la seconde croisade. Repoussés en seulement 4 jours, les croisés sont rentrés vaincus et sans gloire. La seule chose qu'ils ramenèrent fut une nouvelle variété de prune: la prune de Damas. Ils ne sont donc allés à la guerre littéralement que "pour des prunes".

Pour aller plus loin...

Allessandro Brabero, Histoires de Croisades
Riley-Smith (1990), citant Guillaume de Tyr
Runciman, Steven (1952) A History of the Crusades, vol. II: The Kingdom of Jerusalem and the Frankish East, 1100-1187 (en anglais)
 
Lien retour vers la boite à Pourquoi
Votre note : Aucun(e) Moyenne : 4.5 (6 votes)