La "sonnette" du serpent à sonnette provient de restes de mues

 
Les crotales présentent un organe bruiteur au bout de la queue
Les serpents à sonnette, ou crotales, ont gagné leur nom à partir du petit organe situé au bout de la queue. Ce bruiteur, la cascabelle, est agité par le serpent lorsqu'il se sent menacé.
 
Savez-vous d'où provient ce son ?
Vous avez sans doute appris que le serpent mue régulièrement, au fur et à mesure de sa croissance. Chez les crotales, toute l'ancienne peau (appelée exuvie) se détache, à l'exception des dernières écailles de la queue. La cascabelle est donc formée de restes de mues, formant des anneaux d'écailles plus ou moins mobiles.
Lorsque le serpent agite la queue, les écailles sont mises en mouvement les unes par rapport aux autres et le frottement produit un crissement sec caractéristique.
 
Selon certains scientifiques, les crotales, vivant proches de troupeaux de grands mammifères herbivores à sabots (appelés les ongulés), ont progressivement développés ce système sonore pour prévenir de leur présence et éviter de se faire piétiner. Et ils sont généralement bien écoutés : l'imprudent qui ne les évite pas risque une morsure du crotale, dont le venin est parmis les plus puissants...
Votre note : Aucun(e) Moyenne : 5 (3 votes)